Islande, terre de glace et de feu

Durant 12 jours et 4200 kilomètres plus tard, j’ai sillonné l’Islande pour en faire le tour complet. Passant des grands déserts de lave du Sud aux plaines du Nord, je me suis retrouvé dans une solitude totale en dehors des points très touristiques de l’île. Entre phoques, rennes et chevaux islandais, mon objectif était de mettre en exergue l’ambiance régnant sur ces terres, mélange de froid glacial et lumière dorée. Ecorché à vif, ce terrain volcanique crée des grandes étendues sauvages entrecoupées par de merveilleuses formations rocheuses ou glaciaires. J’ai également eu la chance de m’endormir aux premières loges du spectacle féérique des aurores boréales lors d’une nuit passée dans mon (très) petit véhicule.

Vécu telle une aventure, j’ai réalisé qu’il s’agissait de bien plus qu’un simple reportage photo : mon premier périple en solo m’aura permis d’éprouver un incroyable sentiment de liberté contrastant avec les 10 mois précédents vécus à l’armée.